CIRCUITS IMPULSE CONSEILS BURALISTE

LES CIRCUITS “ IMPULSE ” QUI FONCTIONNENT

Face à un consommateur de plus en plus exigeant dans ses choix de CHD (consommation hors domicile), l'une des conséquences les plus visibles de cette évolution est le formidable développement d'une restauration « snacking » (1) avec des thèmes bien définis, fortement poussée par le circuit « Impulse » (2).

L’« Impulse market » (3) représente 12,5 % de la CHD (4), pour un chiffre d’affaires de 10,27 Mrds € HT (4), soit une croissance de 2,7 % (4) depuis 2016. Si ce marché reste aussi actif, c’est qu’il mise tout sur la fonction « snacking » via ses deux types de commerces particulièrement dynamiques (4) : les magasins alimentaires de proximité (63 % du CA) et les boulangeries/pâtisseries.

À noter que les snacks salés sont leaders du circuit « Impulse », avec 42,4 % des ventes. Celles-ci sont particulièrement dynamiques dans toutes les enseignes de proximité. Les boissons sont les suivantes (18,7 %), puisqu’elles accompagnent tout naturellement les achats de repas. Le « snacking » sucré, dont les ventes sont renforcées par la fonction dessert, n’est pas loin derrière (17,5 %) (4).

Les concepts de « snacking » à thème demeurent l’un des principaux relais de croissance de ce marché. Ce segment regroupe une multitude de concepts qui ont le vent en poupe, que ce soient les « healthy fast casuals » (5) (barres de céréales, chips de légumes, etc.) ou toute autre forme nouvelle ou tendance de restauration rapide tels que les bagels ou les concepts ethniques. Propulsés par des chaînes telles que Starbucks ou Columbus, ces nouveaux concepts inspirent aujourd’hui de nombreux indépendants.



(1) Collations

(2) Achat impulsif

(3) Marché de l’achat impulsif

(4) GIRA FOOD SERVICE ÉTUDE 2017

(5) Restauration rapide et saine

conseils - secteur - professionnel - étude - circuits - impulse

PLUS DE CONSEILS